Navigation – Plan du site
LIVRES LUS
Pour la jeunesse

Aude Gros de Beler, Meryptah et le mystère de la tombe de Toutânkhamon

Actes Sud junior, 2014, 110 p., à partir de 9 ans, 6,90 €.
Alain Chiron
Référence(s) :

Aude Gros de Beler, Meryptah et le mystère de la tombe de Toutânkhamon, Actes Sud junior, 2014, 110 p., à partir de 9 ans, 6,90 €.

Texte intégral

1Voici l’un des quatre ouvrages sélectionnés pour le prix du roman historique jeunesse 2015-2016, prix créé il y a une dizaine d’années et important pour la diffusion de l’histoire auprès du jeune public. La participation est gratuite et ouverte à toutes les classes, avec comme catégories CM2/sixième, cinquième/quatrième et troisième/lycée. On trouvera tous les renseignements utiles autour de ce prix sur le site : <http://www.prhj41.fr/​>. Le prix est décerné chaque année à Blois, dans le cadre des « Rendez-vous de l’histoire ».

2Le livre de Aude Gros de Beler a été choisi pour la catégorie CM2/sixième. L’auteure est égyptologue et elle a travaillé sur les nécropoles royales de Tanis des xxie et xxiie dynasties (de -1069 à -745). Toutefois, elle choisit ici de nous parler d’une autre tombe, l’une des plus célèbres tombes de pharaon, celle de Toutankhamon.

3En fin d’ouvrage, on trouve deux illustrations : une vue en coupe de l’ensemble de la tombe de Toutankhamon et un dessin reconstituant le village où vivaient ceux qui construisaient les tombes des pharaons dans la Vallée des rois. Toutânkhamon a dû mourir en -1327 et le récit commence six mois après sa mort dans la Vallée des rois, à environ 1 000 km en amont de Tanis. On a la certitude que peu de temps après son inhumation cette nécropole a été violée, sans que disparaissent pour autant beaucoup d’objets. Aude Gros de Beler imagine qu’un enfant de onze ans, parce qu’il a affaire successivement à deux groupes de pillards, se retrouve enfermé dans la tombe de Toutankhamon, puis est délivré en faisant parler le jeune pharaon par sa bouche. Des notes de bas de pages expliquent sobrement une dizaine de mots de vocabulaire propre à cette époque. L’un des intérêts spécifiques du livre est qu’il évoque la vie des ouvriers qui construisaient les nécropoles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Chiron, « Aude Gros de Beler, Meryptah et le mystère de la tombe de Toutânkhamon », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique [En ligne], 128 | 2015, mis en ligne le 03 septembre 2015, consulté le 28 mars 2017. URL : http://chrhc.revues.org/4721

Haut de page

Auteur

Alain Chiron

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page