Navigation – Plan du site
LIVRES LUS
Pour la jeunesse

Daniel Mativat, Le foulard rouge

Québec, Éditions Pierre Tisseyre, 2014, 340 p.
Alain Chiron
Référence(s) :

Daniel Mativat, Le foulard rouge, Québec, Éditions Pierre Tisseyre, 2014, 340 p.

Texte intégral

1Le foulard rouge est une production très récente de Daniel Mativat, un Français qui a longtemps enseigné la littérature francophone au Québec. L’ouvrage s’adresse plutôt à des jeunes de 14 à 18 ans alors que Un figuier venu d’ailleurs : la Retirada s’adresse à des lecteurs d’une petite dizaine d’années. Ce livre aussi propose un dossier documentaire mais plus large et beaucoup plus fourni en connaissances historiques. En effet, les points abordés sont la crise économique de 1930 et la guerre d’Espagne, avec des développements importants à partir d’éclairages particuliers de ces deux moments, comme les femmes et la guerre d’Espagne, le tableau Guernica de Picasso ou le bataillon Mackenzie-Papineau qui regroupait 1 300 Canadiens des Brigades internationales.

2Le livre est intéressant aussi du point de vue psychologique, puisque l’héritage spirituel du héros, rejeté par le fils, est revendiqué par la petite-fille. Cette dernière, déjà engagée dans des mouvements revendicatifs malgré sa jeunesse, se voit léguer des cartons que son grand-père lui destinait. Ces derniers permettent de reconstituer la vie au Canada dans les années de l’entre-deux-guerres et, en particulier, comment concrètement la crise économique liée au krach de 1929 frappe l’ensemble de la population tant en milieu rural qu’urbain. Né dans le sud de la Saskatchewan dans un village alors encore majoritairement francophone de cette province centrale du Canada, le grand-père part à Vancouver lorsqu’il a une vingtaine d’années (auparavant il a été trappeur entre autres professions). Il y rencontre la femme de sa vie et tous les deux partent pour l’Espagne ; elle décède en France après la démobilisation des Brigades internationales.

3Le récit est d’un grand dynamisme et fait passer de très nombreuses informations tant sur les paysages, les climats et les données historiques. Des notes permettent aux jeunes lecteurs, qui manquent de connaissances historiques, de se voir expliquer certains mots ou situations, ainsi lorsqu’un personnage en traite un autre de « bolchevik » ce mot est défini et quand les parents du héros se livrent très ponctuellement à la contrebande de whisky, l’auteur évoque la prohibition qui sévit alors aux états-Unis. En bref, voilà une fiction qui sait fort habilement décrire deux univers historiques précis, à savoir le Canada du premier tiers du xxe siècle et la guerre civile espagnole.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Chiron, « Daniel Mativat, Le foulard rouge », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique [En ligne], 125 | 2014, mis en ligne le 19 octobre 2014, consulté le 23 mars 2017. URL : http://chrhc.revues.org/4049

Haut de page

Auteur

Alain Chiron

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page