Navigation – Plan du site
LIVRES LUS
Sur la Guerre d'Algérie

Résister à la guerre d’Algérie par les textes de l’époque

Paris, Éditions Les Petits Matins, 2012, 192 p.
Didier Monciaud
Référence(s) :

Résister à la guerre d’Algérie par les textes de l’époque, préface de Tramor Quemeneur, postface de Nils Andersson, Paris, Éditions Les Petits Matins, 2012, 192 p.

Texte intégral

1Le réseau « Sortir du colonialisme » a coordonné un ouvrage composé de textes d’époque opposés à la guerre d’Algérie. Ils proviennent d’individus, de comités et d’organisations aux profils différents (soldats, avocats, éditeurs, écrivains, ouvriers…) et aux orientations plurielles (chrétiens, communistes, anarchistes, tiers-mondistes…), unis par un même refus la guerre d’Algérie, selon des formes d’interventions multiples : refus de porter les armes, défense des militants condamnés, témoignage sur les atrocités commises, diffusion de textes interdits…

2Outre le très célèbre Manifeste des 121 (septembre 1960), on retrouve les textes de groupe comme Des Vérités pour… (été 1958), organe du réseau d’aide au FLN, le Manifeste de Jeune Résistance (mars 1960), groupe de réfractaire et d’insoumis, le Manifeste du mouvement anticolonialiste français (fin 1960), suite des réseaux Jeanson, lancé par Henri Curiel.

  • 1 Voir son récit Le désert de l’aube, Paris, Éd. de Minuit, 1960.

3Sont reproduites des déclarations comme « Silence pour la paix. Ce que signifie la présence des rappelés à l’église Saint-Séverin », de rappelés d’un régiment d’artillerie (septembre 1955) ; « À bas la guerre d’Afrique du Nord », du Comité d’officiers, sous-officiers, soldats, marins et aviateurs de la région parisienne (septembre 1955) ; « Contre l’utilisation du contingent dans la guerre d’Afrique du Nord », du Comité des organisations de jeunesse de la région parisienne (octobre 1955), des tracts politiques, libertaires comme « La liberté et la paix », de la Fédération anarchiste (1956) et « Proclamation de la volonté du peuple », de la Fédération communiste libertaire, du PSU « Soldat » (juin 1960). Des lettres et des témoignages sont aussi proposés : Henri Maillot, célèbre aspirant qui déserta avec un camion d’armes, à la presse (avril 1956), Alban Liechti, militant communiste réfractaire (juillet 1956), Noël Favrelière, parachutiste passé à l’ALN1. On trouve aussi des communiqués comme celui des Combattants de la Libération, structure militaire clandestine du PCA (avril 1956).

4La sensibilité non-violente apparaît avec l’appel public de l’ACNV (Action civique non violente), en novembre 1960, « Des jeunes s’offrent pour un service civil » (automne 1960) ; « la prison, cette délivrance » (mars 1961), sans oublier l’insoumission avec « des insoumis et déserteurs anticolonialistes en appellent à l’opinion publique » (printemps 1962).

  • 2 Tramor Quemeneur, Ils ont dit « non ». Les désobéissances de soldats français pendant la guerre d’A (...)
  • 3 Voir François Valloton (dir), Livre et militantisme. La Cité-Éditeur 1958-1967, Lausanne, Éd. d’En- (...)
  • 4 Gauchebdo, 29/11/2010.

5Le volume comprend aussi une riche liste des opposants à la guerre d’Algérie, une chronologie, une bibliographie, une filmographie, et la liste des associations anticolonialistes. La préface de l’historien Tramor Quemeneur2 propose une présentation historique des différentes oppositions… L’ouvrage est postfacé par Nils Andersson3, qui a eu un rôle important dans le domaine de l’édition avec sa maison « La Cité éditeur », qui publia en Suisse une série d’ouvrages interdits4. Il propose une riche présentation de la trajectoire historique des opposants à la guerre, évoquant leur diversité idéologique, « chrétiens, bolcheviks, tiers-mondistes, dreyfusards... », et la variété des formes d’action.

  • 5 Voir Rosa Moussaoui et Alain Ruscio, L’Humanité censurée 1954-1962 : Un quotidien dans la guerre d’ (...)
  • 6 Voir élie Mignot, « “Soldats de France” et intervention du PCF auprès des soldats du contingent », (...)
  • 7 Voir Les soldats du refus pendant la guerre d’Algérie. Appelés réfractaires et journalistes combatt (...)

6L’action du Parti communiste apparaît sous-estimée. Pourtant, l’Humanité sera très régulièrement la victime de la censure avec saisie et interdiction, en raison de sa régulière dénonciation des crimes en Algérie, cas de tortures ou d’exécutions sommaires5. Il n’y a pas de textes de Soldat de France, journal clandestin du PCF depuis 1950 à destination des militaires6 ou, plus surprenant, du journal La Voix du soldat, créé en Algérie par Alfred Gerson7 en 1955-1956. Il est pourtant mentionné dans la préface (p. 21). Sans parler du rôle des juristes communistes.

  • 8 Voir Sylvain Pattieu, Les Camarades des frères. Trotskystes et libertaires dans la guerre d’Algérie(...)

7On s’étonnera aussi de l’absence de document du petit groupe trotskyste PCI dit « minoritaire », ou PCI « Pierre Frank », qui apporte une aide matérielle au FLN (impression de journaux, faux papiers, fabrication d’armes dans une usine au Maroc, rocambolesque tentative de fabrication de fausse monnaie8), alors que son rival PCI « lambertiste » choisit le courant messaliste…

8Au-delà de cette remarque, ce riche volume démontre le dynamisme de l’association « Sortir du colonialisme » et son souci d’établir un lien entre mobilisations d’hier et engagement actuel. Cette anthologie, qu’il faut faire connaître, participe de l’affirmation d’une mémoire anticoloniale.

Haut de page

Notes

1 Voir son récit Le désert de l’aube, Paris, Éd. de Minuit, 1960.

2 Tramor Quemeneur, Ils ont dit « non ». Les désobéissances de soldats français pendant la guerre d’Algérie, Paris, La Découverte, 2012 ; avec Benjamin Stora, Algérie, 1954-1962 : lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre, Paris, Les Arènes, 2012 ; avec Slimane Zeghidour, L’Algérie en couleurs - 1954/1962, photographies d’appelés pendant la guerre, Paris, Les Arènes, 2011.

3 Voir François Valloton (dir), Livre et militantisme. La Cité-Éditeur 1958-1967, Lausanne, Éd. d’En-Bas, 2007.

4 Gauchebdo, 29/11/2010.

5 Voir Rosa Moussaoui et Alain Ruscio, L’Humanité censurée 1954-1962 : Un quotidien dans la guerre d’Algérie, Paris, Le Cherche-Midi, 2012.

6 Voir élie Mignot, « “Soldats de France” et intervention du PCF auprès des soldats du contingent », Cahiers d’histoire de l’Institut de recherches marxistes, n° 8, 1982, p. 49-62.

7 Voir Les soldats du refus pendant la guerre d’Algérie. Appelés réfractaires et journalistes combattants, Paris, Les éditions de l’Épervier, coll. « La parole aux témoins », 2012 ; « Guerre d’Algérie : le contingent, les JC et le PCF », l’Humanité, 2 mars 2012, table ronde avec Jean Clavel, soldat du refus ; Alfred Gerson, un des responsables en Algérie de la Voix du soldat ; Raphaël Grégoire, soldat du refus ; François Hilsum, dirigeant des Jeunesses communistes en charge de la confection et de la diffusion des journaux clandestins.

8 Voir Sylvain Pattieu, Les Camarades des frères. Trotskystes et libertaires dans la guerre d’Algérie, Paris, Syllepse, 2002.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Didier Monciaud, « Résister à la guerre d’Algérie par les textes de l’époque  », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique [En ligne], 124 | 2014, mis en ligne le 28 juillet 2014, consulté le 29 avril 2017. URL : http://chrhc.revues.org/3835

Haut de page

Auteur

Didier Monciaud

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page