Navigation – Plan du site
LIVRES LUS
Sur la Guerre d'Algérie

Laurent Chabrun, La guerre de l’ombre. RG contre FLN :la guerre d’Algérie en France

Paris, Jacob-Duvernet, 2011.
Didier Monciaud
Référence(s) :

Laurent Chabrun, La guerre de l’ombre. RG contre FLN :la guerre d’Algérie en France, préface de Benjamin Stora, Paris, Jacob-Duvernet, 2011

Texte intégral

  • 1 Ce journaliste à L’Express est l’auteur de Les Policiers français sous l’occupation, d’après les ar (...)
  • 2 Voir Ali Haroun, La 7e Wilaya, Paris, Seuil, 1986 ; Gilbert Meynier, Histoire intérieure du FLN, 19 (...)

1Cet ouvrage, écrit par Laurent Chabrun1 en collaboration avec Benjamin Stora, est consacré à la « guerre de l’ombre » qui oppose la police française aux nationalistes algériens de la Fédération de France, la « septième willaya »2.

  • 3 Sur les archives policières, voir Dieudonné Mandelkern, André Wiehn, Mireille Jean, Rapport sur les (...)

2Il repose sur un trésor d’archives sécuritaires3 : les notes de synthèse de la Sûreté nationale française, dont font partie les Renseignements généraux (RG), qui accumulent des informations destinées aux autorités politiques sur la « situation algérienne » et son évolution. Rédigées au cours de l’année 1961, elles sont adressées au ministre de l’Intérieur, Roger Frey, au Premier ministre, Michel Debré, et au président de la République, Charles de Gaulle. Ces documents avaient été confiés à Benjamin Stora au début des années 1980.

  • 4  Dans les années 1920, il commence à militer dans la périphérie du PCF au sein de l’Étoile nord-afr (...)

3À travers la perception des RG, on voit comment le jeune FLN (Front de libération nationale) se construit et réussit à évincer l’influent MNA (Mouvement national algérien), jusque-là principal courant nationaliste autour de la figure de Messali Hadj4. Dans l’émigration, le FLN s’enracine avec son efficacité organisationnelle, son audace et ses interventions autoritaires contre les messalistes, les réfractaires ou les hésitants. Il impose sa discipline de fer aux immigrés algériens.

4L’ouvrage montre la violente opposition FLN/MNA avec des affrontements, des assassinats, des attaques de cafés et boutiques… On estime que cette confrontation fait plusieurs milliers de morts algériens en France de 1956 à 1962.

  • 5  Voir l’action du Collectif 17.10.1961 : http://17octobre61.org/ ; Linda Amiri, La bataille de Fran (...)

5Le 17 octobre 19615, des manifestations pacifiques sont organisées par le FLN contre le couvre-feu imposé depuis peu aux Algériens de France. Le rôle de Maurice Papon apparaît en toute clarté. Le préfet de police de Paris annonce aux policiers au matin du 17 octobre « qu’il s’agissait de mener une guerre et non pas de rétablir l’ordre républicain ». Cette initiative pacifique devient un enjeu central dans la confrontation avec le FLN. La police parisienne se déchaîne et massacre plus d’une centaine de manifestants algériens non-violents dans les rues de Paris et de sa banlieue, certains étant jetés dans la Seine. Les notes des RG éclairent le déroulement des opérations avec l’explosion incroyable de violence au cœur de la capitale française sans pour autant les mentionner, alors qu’il y a des dizaines et probablement des centaines de victimes.

6Sans surprise, les rapports restent aussi étrangement muets sur la violence utilisée par les forces de police française, que cela soit sous la forme d’actes de torture, de menaces ou de chantage, pour extorquer des informations.

7Les services de renseignement français découvrent que la CIA apporte un soutien bienveillant au FLN à travers l’aide de Washington à la centrale syndicale UGTA.

8Les documents montrent l’étroite surveillance policière de l’immigration algérienne. L’état d’esprit des services de sécurité avant le 17 octobre 1961 est marqué par le racisme, la paranoïa, la peur d’attentats, l’envie d’en découdre avec le FLN et de venger les policiers tués depuis 1958. L’adhésion aux thèses de l’Algérie française apparaît très clairement au sein des forces de police.

9Un livre riche et stimulant.

Haut de page

Notes

1 Ce journaliste à L’Express est l’auteur de Les Policiers français sous l’occupation, d’après les archives inédites de l’épuration, Paris, Éditions Perrin, 2001.

2 Voir Ali Haroun, La 7e Wilaya, Paris, Seuil, 1986 ; Gilbert Meynier, Histoire intérieure du FLN, 1954-1962, Paris, Fayard, 2002 ; Daho Djerbal, L’Organisation spéciale de la Fédération de France du FLN - Histoire de la lutte armée de France du FLN (1956-1962), Alger, Chihab Éditions, 2012.

3 Sur les archives policières, voir Dieudonné Mandelkern, André Wiehn, Mireille Jean, Rapport sur les archives de la préfecture de police relatives à la manifestation organisée par le FLN le 17 octobre 1961, Paris, ministère de l’Intérieur, 1998 ; Linda Amiri, 17 octobre 1961, analyse des faits au travers des archives de la fédération de France du FLN, de la préfecture de police de Paris et de la Cimade, mémoire de maîtrise sous la direction de Benjamin Stora, 2000-2001 ; Jean-Marc Berlière, « Archives de police/historiens policés ? », Revue d’histoire moderne et contemporaine, n° 48-48bis, 2001, p. 57-68 ; Jean-Paul Brunet, « Sur la méthodologie et la déontologie de l’historien. Retour sur le 17 octobre 1961 », Commentaire, n° 122, été 2008 ; Sylvie Thénault, « Le fantasme du secret d’État autour du 17 octobre 1961 », Matériaux pour l’histoire de notre temps, n° 58, avril-juin 2000, p. 70-76.

4  Dans les années 1920, il commence à militer dans la périphérie du PCF au sein de l’Étoile nord-africaine, premier courant indépendantiste algérien en France. Il lancera différentes organisations : le PPA (Parti du peuple algérien), le MTLD (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques) puis le MNA (Mouvement nationaliste algérien). Le FLN est une rupture au sein de l’Organisation spéciale, bras armé du MTLD. Voir Gilbert Meynier, « Le PPA-MTLD et le FLN-ALN, étude comparée », dans Mohammed Harbi, Benjamin Stora, La guerre d’Algérie, Paris, Hachette, 2005.

5  Voir l’action du Collectif 17.10.1961 : http://17octobre61.org/ ; Linda Amiri, La bataille de France : la guerre d’Algérie en métropole, Paris, Robert Laffont, 2004 ; Marcel Péju, Paulette Péju et Gilles Manceron, Le 17 Octobre des Algériens, suivi de La triple occultation d’un massacre, La Découverte, 2011 ; Jean-Luc Einaudi, Octobre 1961. Un massacre à Paris, Fayard, 2001 ; Jim House, Neil MacMaster, « La Fédération de France du FLN et l’organisation du 17 octobre 1961 », Vingtième Siècle, n° 83, 2004‑3, p. 145-160 ; Sylvie Thénault, « Le 17 octobre 1961 en question », Cahiers Jean Jaurès, n° 148, juillet-septembre 1998, p. 89-104.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Didier Monciaud, « Laurent Chabrun, La guerre de l’ombre. RG contre FLN :la guerre d’Algérie en France », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique [En ligne], 123 | 2014, mis en ligne le 17 juin 2014, consulté le 27 mai 2017. URL : http://chrhc.revues.org/3620

Haut de page

Auteur

Didier Monciaud

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page