Navigation – Plan du site
LIVRES LUS
Sur la Guerre d'Algérie - Livres pour la jeunesse

Pierre Davy, Oran 62 : la rupture

Paris, Nathan, 2009, 134 p. À partir de douze ans.
Alain Chiron
Référence(s) :

Pierre Davy, Oran 62 : la rupture, Paris, Nathan, 2009, 134 p. À partir de douze ans.

Texte intégral

1Voici un ouvrage qui convient très bien à un public d’adolescents. Il aborde la question de la fin de la guerre d’Algérie à travers deux de ses aspects les plus tragiques, à savoir le Massacre d’Oran du 5 juillet 1962 et le plasticage des réservoirs de la BP dans le port. Le jeune Christophe, vivant avec sa grand-mère jusqu’alors, est obligé de rejoindre à l’été 1961 son père qui dirige le port d’Oran. Arrivant de la métropole, Christophe observe et questionne. Par ce biais, l’auteur explique au lecteur la complexité de la situation et des relations entre les diverses communautés.

2« En Algérie, mon vieux, c’était simple. Les gens restaient à leur place. Mais ce n’est pas parce qu’on se trouvait mieux que les Arabes que ça empêcherait qu’on en aime quelques-uns. Tu comprends ? ».

3Avec la précipitation des évènements après la signature du cessez-le-feu le 18 mars 1962, Christophe diversifie ses connaissances et l’auteur peut ainsi mettre côte à côte des discours différents. Le discours de l’OAS est rendu par l’oncle d’un petit Français d’origine espagnole camarade de Christophe. Cet adulte déclare :

4« Je ne te donne pas huit jours pour que toute la racaille arabe du Village nègre vienne piller ta boutique. Et j’aime mieux pas te raconter ce qu’ils feront de toi, de ta femme et de ton fils ! ».

5Il est l’un des acteurs du cambriolage de la Banque d’Algérie à Oran, le 24 mars 1962.

6Christophe est dans la rue avec son copain algérien Ahmed pour voir le frère de ce dernier défiler avec les troupes de l’ALN, auxquelles il appartient. L’auteur pose le problème du devenir des harkis à travers le cas particulier de la bonne et de la fille de celle-ci car le mari de la première a été maire d’un village alors que son fils est un harki. Christophe, grâce à son amitié avec un gradé légionnaire, parvient à leur faire quitter l’Algérie. Ce roman de littérature de jeunesse a été écrit par un auteur qui a été lui-même un appelé lors de la guerre d’Algérie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Chiron, « Pierre Davy, Oran 62 : la rupture », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique [En ligne], 122 | 2014, mis en ligne le 25 février 2014, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://chrhc.revues.org/3321

Haut de page

Auteur

Alain Chiron

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page