Navigation – Plan du site
LIVRES LUS
Sur la Guerre d'Algérie - Livres pour la jeunesse

Claude Plocienack, Le Naufragé de Kabylie : novembre 1962

Paris, L’Harmattan, 2012, 86 p. À partir de douze ans.
Alain Chiron
Référence(s) :

Claude Plocienack, Le Naufragé de Kabylie : novembre 1962, Paris, L’Harmattan, 2012, 86 p. À partir de douze ans.

Texte intégral

1Une famille composée d’une jeune fille de dix-huit ans, de son oncle et de sa tante, recueille un homme épuisé sur un voilier au moment où le sort de la guerre va se jouer conjointement à Stalingrad et en Afrique du nord.

2Nous sommes sur les côtes de Kabylie, dans une Algérie où la souveraineté de l’État français (avec à sa tête le maréchal Pétain) s’exerce pour ses derniers jours. L’homme polyglotte semble venir de Turquie (rappelons que la France pétainiste contrôlait jusqu’en juillet 1941) et on se doute qu’on a affaire à un opposant à l’emprise nazie sur l’Europe et l’Afrique. Si l’oncle déclare : « Dans les temps que nous vivons, (…) mieux vaut prendre le risque d’héberger le bandit de grand chemin (…) que celui d’envoyer l’un des nôtres aux Vichyssois. (…) Pour rejoindre la Résistance, certains font des péripéties incroyables », par contre la tante avait spontanément réagi ainsi : « Il faudrait bien savoir pourtant… Un homme venu comme ça, de nulle part, sans papiers, en loques, sur la mer, on ne sait depuis combien de jours, apatride… Suffit pas qu’il soit inconnu, naufragé, errant… manquerait plus qu’il soit juif ! ».

3La fin du récit nous révèle que ce personnage est polonais et que l’inconnu, lors d’un long périple, avait rencontré la grand-mère de la narratrice, qui enseigne le français au lycée de Galatasaray. Ceci est l’occasion de revenir sur les légendaires cavaliers polonais chargeant les panzers à cheval. Avec l’arrivée des Américains, loin d’être appréciée par tous les pieds-noirs (comme le récit le montre), le rescapé est blessé mais on peut s’attendre à ce qu’une fois guéri il rejoigne les forces alliés. Il est à noter que l’auteure, née en 1934, a passé son enfance en Algérie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Chiron, « Claude Plocienack, Le Naufragé de Kabylie : novembre 1962 », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique [En ligne], 122 | 2014, mis en ligne le 25 février 2014, consulté le 23 mai 2017. URL : http://chrhc.revues.org/3308

Haut de page

Auteur

Alain Chiron

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page