Navigation – Plan du site
LIVRES LUS
Histoire pour la jeunesse

Chantal Montellier, Renaud Huynh, Marie Curie, la fée du radium

Paris, Dupuis, 2011, 48 p. Adapté aux 10-15 ans.
Alain Chiron
Référence(s) :

Chantal Montellier, Renaud Huynh, Marie Curie, la fée du radium, Paris, Dupuis, 2011, 48 p. Adapté aux 10-15 ans.

Texte intégral

1Après Jeanne d’Arc, Marie Curie est sans doute le personnage féminin à qui a été consacré le plus de livres de jeunesse (fiction ou documentaire) dans l’hexagone. Cet ouvrage sort de l’ordinaire car tout d’abord il a été réalisé par le scénariste Renaud Huynh (directeur du musée Curie) et la dessinatrice Chantal Montellier (connue pour sa production engagée en matière de BD pour adultes, elle était un des piliers de 1976 à 1978 de la revue Ah ! Nana). Deuxièmement, ce livre ne propose pas, contrairement à d’autres, de belles pages hagiographiques où l’héroïne semble être un beau fleuron des capacités d’intégration qu’aurait la société française. Chantal Montellier montre entre autres la campagne haineuse menée en particulier par L’Action française contre la voleuse de mari, la profiteuse des travaux de son défunt mari lorsque ce n’est pas envers la juive. Toutefois cette campagne se déroule au début de l’année 1911 lorsque Marie Curie postule à l’Académie des sciences contre Branly et elle n’est pas concomitante avec la remise de son second prix Nobel à Stockholm en décembre 1911) comme le scénario le laisse comprendre. Le problème est que l’action générale de la BD se situe fin décembre 1911 et qu’il devrait y être signalé ici un flash back, alors que le cartouche dit « pendant ce temps ». Chantal Montellier rend bien cette atmosphère dramatique (avec parfois une touche humoristique) ; les dialogues et les voix off ont un côté très formel qui convient parfaitement aux paroles et écrits de personnes vivant dans le milieu décrit à la Belle Époque. Troisièmement, une autre moitié de l’ouvrage, rédigée par Renaud Huynh, est une chronologie précise et accompagnée de nombreux documents d’époque de la vie de l’héroïne, de sa naissance en 1867 à son décès en 1934. Le rapport à la Pologne n’y est pas oublié.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Chiron, « Chantal Montellier, Renaud Huynh, Marie Curie, la fée du radium », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique [En ligne], 119 | 2012, mis en ligne le 01 janvier 2014, consulté le 25 avril 2017. URL : http://chrhc.revues.org/2887

Haut de page

Auteur

Alain Chiron

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page