Navigation – Plan du site
LIVRES LUS

Pierre-Yves Quiviger, Vincent Denis et Jean Salem (dir.), Figures de Sieyès

Paris, Publications de la Sorbonne, 2008, 264 p.
Frank Noulin
Référence(s) :

Pierre-Yves Quiviger, Vincent Denis et Jean Salem (dir.), Figures de Sieyès, Actes du colloque des 5 et 6 mars 2004 organisé à la Sorbonne par le Centre d’histoire des systèmes de pensée moderne et l’Institut d’histoire de la Révolution française (Université Paris I), Paris, Publications de la Sorbonne, 2008, 264 p.

Texte intégral

1Comme d’autres figures de l’histoire, Sieyès est un inconnu célèbre : quelques restes de culture scolaire permettent sans doute à tout un chacun d’identifier le vigoureux promoteur du Tiers état en 1789 et un des acteurs majeurs de la Révolution. Mais, en dépit des travaux récents des historiens, notamment des recherches de Jacques Guilhaumou, qui le connaît vraiment ? Or, sa carrière fut longue : né en 1748, il vécut jusqu’en 1836, enterrant quatre rois et un certain nombre de régimes politiques. Surtout, son activité intellectuelle fut bien plus riche et étendue qu’on ne le sait fréquemment. C’est le mérite des actes de ce colloque de nous faire découvrir ou approfondir différentes facettes d’un penseur pluriel et engagé, dont l’étude a connu d’importants renouvellements depuis une vingtaine d’années. Ces renouvellements sont dus aux travaux de chercheurs à partir de différents champs de connaissance, principalement le droit, la philosophie, l’histoire, et ce n’est pas un des moindres mérites de l’ouvrage que de les rassembler sous l’autorité scientifique des philosophes, Pierre-Yves Quiviger et Jean Salem, et de l’historien Vincent Denis.

2On ne trouvera pas ici de vision synthétique de l’œuvre de Sieyès, mais bien plutôt un aperçu des recherches en cours dans des domaines variés et pointus. Les articles, très spécialisés, sont d’un abord plus ou moins facile, certains sont même ardus pour qui ne connaît guère au préalable la question abordée (comme, par exemple, les débats entre constitutionnalistes ou entre philosophes) ; mais tous sauront trouver leurs lecteurs.

3L’ouvrage se divise en trois parties, abordant chacune un des grands aspects de l’œuvre et de l’action sieyèsiennes.

4– « Sieyès, figure du droit public » revient principalement sur l’apport important de Sieyès dans la réflexion constitutionnelle et dans l’élaboration d’un droit public moderne et rigoureux, grâce à un effort continu pour définir et renouveler normes et notions.

5– « Sieyès, figure historique » porte sur l’action politique de Sieyès, à la fois protagoniste de premier plan des années révolutionnaires, notamment sous Thermidor et le Directoire, et théoricien de la pratique politique, facette moins connue, alors qu’il mène une réflexion novatrice sur la force publique et la violence d’État.

6– « Sieyès, figure philosophique » nous révèle que Sieyès ne fut pas seulement un brillant philosophe politique, mais aussi un métaphysicien, aspect que la publication de manuscrits inédits a permis d’appréhender. Se confrontant aux physiocrates et à Rousseau, empruntant à Spinoza, Sieyès a construit un système de pensée ambitieux et original.

7L’ouvrage est riche et varié, et il sera utile de le consulter si on veut prendre la mesure de la réflexion théorique de cet homme qui traverse les années révolutionnaires en pensant le devenir politique de la société française.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Frank Noulin, « Pierre-Yves Quiviger, Vincent Denis et Jean Salem (dir.), Figures de Sieyès », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique [En ligne], 109 | 2009, mis en ligne le 12 mars 2010, consulté le 25 septembre 2017. URL : http://chrhc.revues.org/1946

Haut de page

Auteur

Frank Noulin

 

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page